Futon et tatami, le lit japonais traditionnel

La chambre à coucher au Japon

La conception de la chambre à coucher est complètement différente de celle des maisons occidentales, du moins dans la culture traditionnelle. En fait, la chambre à coucher n’est pas une pièce séparée, mais fait partie du même espace de vie et n’est “désengagée” que la nuit, avec le déploiement de portes coulissantes typiques.Il n’y a même pas de lit, comme nous avons l’habitude de le penser, avec une structure composée d’une tête de lit et d’un cadre de lit, mais des matelas sont utilisés pour se dérouler au moment de dormir. Ces matelas sont collectés pendant la journée et stockés dans une armoire intégrée à portes coulissantes qui, avec une table basse, constitue le mobilier minimal de la pièce.

Qu’est-ce que le tatami ?

Le tatami est une sorte de tapis qui recouvre toute la surface habitable de la maison traditionnelle japonaise. Il est fait de paille de riz recouverte d’une couche de jonc, tandis que les bords sont ornés d’un ruban de coton noir. L’importance de ce complément se comprend également par le fait que le mot tatami est souvent utilisé comme unité de mesure pour calculer la surface de la maison. Les mesures standard sont d’environ 85 x 170 cm, pour une épaisseur de 5,5 cm. En général, une chambre japonaise typique est couverte de six tatamis sur lesquels on ne se contente pas de marcher, mais où l’on s’assoit, mange et dort. C’est pour cette raison que dans les maisons japonaises, on entre toujours sans chaussures. Les tatamis modernes n’ont pas les limites de taille  par rapport aux tatamis traditionnels et peuvent être achetés dans toutes les tailles. Il faut juste s’assurer qu’ils sont faits de fibres naturelles, car ils existent en matériaux synthétiques, moins chers mais qui ne garantissent pas la transpiration.

Qu’est-ce que le futon ?

Le futon est plutôt une sorte de matelas qui, comme nous l’avons dit, se déroule le soir sur le tatami, obtenant ainsi le lit typiquement japonais. Le mot signifie en fait “matelas qui s’enroule”. Tous les membres de la famille ont leur propre futon et dorment dans la même chambre. Pendant la journée, chaque futon est ensuite enroulé et placé dans le placard pour faire de la place dans la pièce pour les activités quotidiennes. Le futon traditionnel est composé de deux parties : un matelas fin (shikibuton) et une couette (kakebuton). La partie rembourrée est composée de différentes couches de coton qui ne dépassent pas un total de 10 cm. Le futon moderne, cependant, tel que nous pouvons le trouver sur le marché même dans les magasins occidentaux, est destiné uniquement à être un matelas fin, sans la couette qui le recouvre. En plus du coton, sont utilisés pour le rembourrage également d’autres matériaux, pour lui donner plus de confort : le latex naturel de la laine de crin de coco.

Ces matelas ne sont pas conçus pour être enroulés ou posés sur le sol, mais ils peuvent également être placés sur les sommiers à lattes normaux. Le lit “à la japonaise” moderne Depuis quelque temps déjà, même au Japon, on ne peut plus dormir sur des tatamis et des futons, même si certains éléments de la culture traditionnelle sont préservés. Le lit “japonais” moderne est généralement conçu comme une structure basse où un mince matelas repose sur le tatami. Le futon est généralement fait de latex naturel et n’a pas besoin d’être enroulé.

Le tatami agit plutôt comme un réseau, mais s’élargit souvent latéralement pour devenir une base de soutien à la place de la table de nuit. Le futon peut également être placé sur un sommier à lattes qui offre une plus grande ventilation. Il suffit de le garder dans le placard et de le dérouler uniquement en cas de besoin. Fabriqués à partir de matériaux naturels, les tatamis et les futons assurent un environnement sain pour dormir.

Les futons en coton doivent cependant être secoués et battus de temps en temps, une opération que les Japonais effectuent quotidiennement. Les futons en d’autres matériaux ne peuvent être retournés que de temps en temps. Le tatami peut au contraire être nettoyé avec un chiffon humide et de temps en temps il est mis en l’air et battu.

Baignoires – Objets de design d’intérieur emblématiques
Meubles de salle de bains : nouvelles collections au design raffiné et sobre