décoration d’intérieur : collaboration entre studio ennedue et Cristina Romanello

Les gens du Studio ennedue, aiment être contaminés. Ils ont développé leur méthode grâce à des années d’expérience, ils ont surmonté les difficultés et ont réussi. Il l’ont appelé “Simply Home” : la façon la plus simple de construire une maison.

Mais, comme ils gèrent tous les travailleurs sur le chantier, ils savent, aussi, combien il est important de s’entourer de professionnels dans la grande histoire de la construction d’une maison.

C’est pourquoi l’équipe interne du studio est toujours soutenue par des experts d’autres secteurs. Ils les choisissent avec soin car ils doivent respecter leur modus operandi, notre philosophie de transparence, de cohérence et, si vous voulez, d’agitation. Mais c’est comme ça qu’il aiment travailler. Ce n’est qu’en combinant l’attention aux détails et une vision complète et holistique que les rêves peuvent devenir réalité.

Cristina Romanello est la professionnelle qu’il ont choisie pour l’aménagement intérieur. Cristina est décoratrice. Son inspiration vient de l’histoire de l’art, du théâtre, de l’environnement. Elle se tient au courant des expositions, des musées, des magazines. Elle revient des foires avec une archive de milliers de photos. Ils lui font confiance parce qu’elle a un talent qui va au-delà de l’expérience et de l’esthétique : l’empathie. Cristina parvient à faire ressortir vos désirs afin d’atteindre l’objectif le plus important, celui de créer une maison que vous aimez et dans laquelle tout est à sa place et comme vous le souhaitez.

Cristina a été interviewée pour transmettre ses connaissances du domaine.

Cristina, pouvez-vous nous parler de vous ?

Je suis scénographe. J’ai toujours travaillé dans la scénographie de catalogues photographiques, de foires, de vitrines et de magasins. Mon œil est esthétique, mais je n’oublie jamais la fonctionnalité. Cela est particulièrement vrai dans la vie et donc, à la maison. Ce n’est que si le client penche vers des licences poétiques que nous nous permettons de pousser un peu sur l’accélérateur. Si vous aimez le velours, votre maison va changer de forme.

Comment se développe votre activité de conseil ?

Tout commence par une interview. Je me rends chez le client et je vois où il habite. Nous nous connaissons. Je veux savoir ce qu’il aime et ce qu’il n’aime pas. Ensemble, nous essayons d’analyser ce qu’il veut garder, changer et ce qui lui manque, mais qu’il veut. A partir de ces premiers besoins, nous commençons à construire un projet d’intérieur fait ad hoc. À partir de là, nous commençons à décider quels matériaux utiliser, les revêtements, les sols, la couleur des murs, les rideaux, les tissus, le type de canapé. Tout cela se concrétise dans le choix du matériau de ce que vous voulez introduire dans la maison. En réalité, dans la plupart des cas, les matériaux de la maison ont déjà été choisis, de sorte que le travail est effectué comme un amalgame cohérent entre l’existant et le nouveau.

Votre travail commence donc comme guide et devient ensuite consultant ?

C’est exact. Au début, vous devez comprendre ce dont le client a besoin. J’écoute beaucoup. Et j’accompagne le client ou le couple pour définir leur goût et non pour suggérer le mien. Une sorte de guide, une boussole. Par exemple, il est très probable qu’un couple ait des meubles et des objets dont il ne veut pas se débarrasser et qu’il emportera dans son nouveau foyer. Ces objets peuvent se heurter à l’esthétique de la nouvelle maison, mais le lien émotionnel ou purement fonctionnel est fort. Un équilibre doit, donc, être trouvé.

Ma quête est toujours orientée vers l’harmonie. Qu’il s’agisse d’un minéral ou d’un urbain ou autre. L’objectif est le bien-être esthétique de la maison et la fonctionnalité de votre espace de vie. L’intérieur vous concerne. Le goût est personnel mais cette subjectivité fonctionne quand il est harmonieux ou comme le disaient les pythagoriciens : eurythmique.

Dans quelle mesure l’inspiration compte-t-elle ?

Je crois personnellement à la valeur des sources. S’inspirer des expositions, des musées, des foires et surtout de l’histoire de l’art. Nous avons de la chance. Nous avons grandi dans un territoire, celui de l’Italie, plein d’art facilement visible dans de nombreux endroits jusqu’à aujourd’hui. Pensez à Giorgione. Certaines combinaisons de couleurs sont encore inégalées. Pour le choix de la couleur d’un mur intérieur d’une maison en acier, il semble paradoxal qu’un peintre de la Renaissance puisse au contraire vous donner la solution que vous recherchiez.

La combinaison de couleurs marron et grise dans la décoration de la maison
Combiner le rose et le jaune en déco