Quelles différences entre un faux plafond tendu et un faux plafond suspendu ?

Le plafond est certes situé au-dessus de votre tête, mais il est un élément indispensable pour finir une pièce et lui donner le cachet que vous souhaitez. Les constructeurs ont cherché une solution afin de vous éviter de refaire entièrement votre plafond quand celui-ci commence à nécessiter votre attention. Deux solutions sont alors à votre disposition : le plafond tendu et le plafond suspendu. Mais une question reste en suspens : devez-vous avoir recours à l’un ou à l’autre ?

Le plafond suspendu

Ce type de faux plafond est en dur. Son armature est réalisée en métal. Elle ne dépend pas de la structure porteuse. Cette armature est ensuite cachée par un plafond en PVC, en briques à plafond en céramique ou en terre cuite, en plaques de plâtre, en bois ou encore en lambris. Ce plafond est nommé suspendu dans la mesure où un creux, un espace vide se forme entre le plafond d’origine et le nouveau plafond. Ce plafond est idéal si vous recherchez un style sobre et classique. Enfin, dernière information, ce faux plafond suspendu ne peut être installé que par des professionnels. La pose reste difficile. Les matériaux sont lourds et difficiles à manier.

Le plafond tendu

Le faux plafond tendu est idéal pour rénover votre pièce ou masquer un plafond très abîmé. L’appel à un professionnel est nécessaire pour prendre les mesures de la toile afin qu’elle s’adapte parfaitement au plafond. Cette toile est faite d’une matière thermoplastique appelée velum. Elle résiste au feu et aux UV. Si vous avez à cœur la nature, il existe des toiles réalisées dans des matières entièrement recyclables. Elle n’est, dans ce cas là, pas thermoplastique, mais thermo-extensible, et possède donc des qualités similaires. Des rails viendront fixer cette toile au plafond. Grâce à sa qualité thermoplastique ou thermo-extensible, il suffira d’un peu de chaleur pour que la toile devienne lisse. Votre plafond est enfin prêt ! Le rendu est ici esthétique et contemporain. Contrairement au faux plafond suspendu, ce plafond est très facile d’installation. La pose peut être faite sans avoir à sortir tous les meubles de la pièce. De plus, il ne demande que très peu d’entretien.

Les avantages et les inconvénients

Le faux plafond suspendu est le plus couramment rencontré. En effet, il permet d’isoler davantage votre pièce tout en restant pratique et abordable. L’isolation rendue possible par ce plafond est à la fois thermique, grâce à son épaisseur, et phonique. En effet, l’espace entre le plafond et le faux plafond vous isole des bruits de l’étage supérieur. Ce espace vide vous permet aussi d’y cacher les gaines électriques. La qualité thermique peut être renforcée par la pose d’un isolant. Le plafond tendu, quant à lui, est peu usité, mais il tend aujourd’hui à l’être de plus en plus. Certes plus onéreux, il permet cependant un rendu moderne. De plus, le velum est disponible en plusieurs finitions. Mat, satin, à motif, vous trouverez assurément ce qui vous convient. La toile peut également être traitée contre les acariens et/ou les bactéries.

Les couleurs anxiogènes à ne surtout pas mettre chez soi
Luminothérapie : la tendance déco qui nous fait du bien !